Luc ( 5, 1-11 )

Ce dimanche 6 février 2022, à la messe, l’Évangile de St Luc, chapitre 5, nous parle d’un épisode bien connu de la vie publique de Jésus : la pêche miraculeuse.

Imagine une grande foule qui se presse sur la rive d’un lac. Ces hommes, ces femmes, ces enfants sont venus écouter Jésus. En ce temps-là, pour se faire entendre, Jésus ne dispose ni de micro ni d’estrade.

Simon est un simple pêcheur du lac. Comme son frère André, il vit du fruit de sa pêche qui est souvent peu abondante… Lorsque Jésus rencontre Simon, ce dernier est découragé parce qu’il vient de rentrer avec sa barque vide. Et cela fait plusieurs jours que cela dure… Pas un seul poisson ! Il n’a plus rien pour nourrir sa famille. Mais courageusement il lave ses filets pour y retourner plus tard.

Jésus survient alors. Il monte dans sa barque et lui demande de s’éloigner du bord. Du bateau, Jésus enseigne les foules puis il lui ordonne d’aller plus au large. 

Simon doute : « Maître, nous avons peiné toute une nuit sans rien prendre… » Pourtant en écoutant Jésus, quelque chose s’ouvre en lui, et il se sent encouragé à agir.

Ayant lâché leurs filets dans le lac, Simon et André capturent une « grande multitude de poissons » à tel point que la barque s’enfonce… Alors devant un tel prodige digne de Dieu, Simon tombe aux pieds de Jésus : « Éloigne-toi de moi Seigneur, car je suis un homme pêcheur. » Mais Jésus le rassure : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras ». Une fois à terre, Simon suivit Jésus. Et, plus tard, ce dernier le nomma Pierre.