Par amour, Dieu nous donne ce dont nous avons besoin. Dieu offre
aux fils d’Israël une terre et de quoi vivre. Pour nous montrer la tendresse
que Dieu a pour nous, Jésus raconte la parabole des deux fils.

Au milieu de ce Carême, la parabole du fils prodigue fait résonner un appel à la réconciliation. Le Christ nous invite à faire la paix avec nous-mêmes, à vivre dans l’harmonie et la solidarité, et à accueillir
le doux pardon du Père de tendresse. Redoublons de compréhension les uns envers les autres. La fête de la vie n’en sera que plus belle.

Evangile selon Saint Luc 15,1-3 . 11-32

Dieu notre Père, nous te bénissons car tu es pour nous un Dieu plein de tendresse et d’amour. Merci.

Jésus, parfois je suis fidèle
comme le fils aîné de la parabole.
Parfois, je suis le fils plus jeune
qui fait des bêtises.
Quand je reviens vers toi,
tu m’accueilles à bras ouverts.
Merci Jésus.